fbpx
zones bleues santé globale

Où vit-on le mieux, plus longtemps et pourquoi ? L’étude des « Zones Bleues »

Les "Zones Bleues", ces endroits du monde où les habitants vivent plus longtemps qu’ailleurs et surtout en bonne santé...

Les secrets de la longévité et de la bonne santé dans le monde, c‘est tout le propos de l’étude des « Zones Bleues ».

Dans cet article, voyons quels sont les paramètres mesurés et déterminés  dans le cadre de cette célèbre étude et allons un peu plus loin…

J’ai récemment publié un post sur mes différents réseaux sociaux sur les zones bleues, ces endroits du monde où les habitants vivent plus longtemps, où l’on trouve le plus de centenaires qu’ailleurs et surtout en bonne santé (👉 Retrouvez ce post sur Instagram ou Facebook ou LinkedIn en cliquant sur le lien correspondant).

Ce post a rencontré et continue de rencontrer un vif intérêt. Voilà pourquoi j’ai envie de développer ici sur le blog.

Soyons sincères, ce n’est pas tant de vivre centenaire qui intéresse la plupart d’entre nous mais plutôt de vivre le plus longtemps possible en pleine possession de nos moyens, le plus autonome possible et en bonne santé.

L’espérance de vie augmente, certes. Mais dans quelles conditions ?!

Un de mes mentor en hygiénisme nous a dit une phrase un jour qui me fît mal aux oreilles et aux tripes tellement elle semble criante de vérité dans nos sociétés actuelles : “aujourd’hui on meurt moins, on agonise plus”.

Sommes-nous vraiment en bonne santé ou nous maintient-on en vie lorsque nous devons prendre un traitement à vie ?

⚠️ Ne vous méprenez pas : je ne suis pas opposée aux progrès de la médecine qui nous réanime quand c’est nécessaire, fait de la recherche et nous sauve la vie en cas d’urgence.

Cependant, il ne faut pas que cela nous “enlève” notre part, notre POUVOIR personnel quant à l’entretien et au maintien de notre bonne santé.

Voilà pourquoi en il me semble si important de cultiver la santé plutôt que lutter contre la maladie.

Intéressons-nous aux paramètres de la santéce qui est favorable à la bonne santé, au mode de vie et à tout ce qui est à portée de main de chacun.

L’étude sur les zones bleues est une formidable illustration de l’impact de notre mode de vie, notre façon de vivre et d’appréhender notre quotidien, sur notre état de santé générale.

C’est tout ce sur quoi se basent mes accompagnements en santé globale.

Voici un résumé en image des zones bleues et des paramètres ayant été relevés dans chacune d’elle (issu de ma toute 1ère conférence donnée en 2020) :

Le point commun des régions où l’on vit mieux, en bonne santé et plus longtemps ?

Quatre grands paramètres ont été relevés pour chacune de ces zones bleues :

🍴 L’alimentation
🚶🏻‍♂️ L’activité physique
❤️ Le lien social
🧬 Les gènes

Pour ce dernier point, rappelez-vous que nous pouvons impacter la génétique grâce à notre mode de vie (les 3 autres points…).

C’est tout le propos de l’épigénétique.

L'épigénétique ou l'impact de notre environnement sur nos gènes...

L’épigénétique est la science qui étudie l’impact de l’environnement sur l’expression des gènes. Ce que l’on mange, boit, l’air que l’on respire, notre niveau de stress… peuvent modifier l’expression, c’est à dire le fonctionnement des gènes dont on hérite à la naissance.” (Extrait art. Épigénétique, quand notre mode de vie modifie l’expression de nos gènes)

“Notre environnement a une influence sur notre génome par des modifications dites épigénétiques. Par exemple, avec des patrimoines génétiques identiques, deux jumeaux peuvent évoluer différemment en fonction de leurs environnements respectifs. Les individus, et par voie de conséquence leurs gènes, sont en effet soumis à de nombreux facteurs environnementaux : alimentation, maladies, médicaments et toxiques, stress, lieu & hygiène de vie, qui peuvent modifier autant leurs cellules que leur ADN.” (Extrait art. Epigénétique : Comment l’environnement influence nos gènes)

“Notre mode de vie ne modifie pas les gènes, il modifie leur expression, c’est à dire que chacun des gènes dont nous héritons peut s’exprimer plus ou moins fort, ou bien se taire, sous l’influence de notre mode de vie. L’épigénétique étudie ces modifications, qui vont « allumer » ou « éteindre » les gènes. Comme si ces derniers étaient contrôlés par une série d’interrupteurs.” (Extrait art. Épigénétique, quand notre mode de vie modifie l’expression de nos gènes)

Des preuves ?!

Pour ceux qui ont besoin de “preuves” argumentées qui valident cette approche en santé globale, alors voici quelques arguments supplémentaires ici.

Au delà de “preuves”, je trouve ce sujet tellement passionnant ! Ne trouvez-vous pas ?

Cela nous permet de sortir d’une forme de fatalité et de (re)prendre le pouvoir sur notre vie et notre santé.

Oui, nous avons les moyens concrètement de contribuer à notre “bonne santé”.

Réjouissant, non ?

📗 Pour aller plus loin, voici un livre de référence sur le sujet« Blue zones – Où vit-on mieux et le plus longtemps ? », de Dan Buettner.

Suivez-moi sur les réseaux sociaux !

PS : Si vous avez besoin d’aide dans votre démarche de mieux-être, dans votre transition alimentaire, pour renforcer votre organisme, ou gagner en vitalité pour devenir plus fort.e, faites un tour sur le site www.pascaleperez.life, et voyez comment je peux vous aider grâce au coaching en santé globale.

#santéglobale
#épigénétique
#zonesbleues
#longévité
#healthylife
#modedevie
#génétique

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
A la une

Articles précédents

L’impact insoupçonné des habitudes sur la santé

Savez-vous qu’il y a un intérêt majeur à avoir des habitudes ? Et non, avoir des habitudes et des repères n’est pas un “travers” de pantouflard•e ou de casanièr•e, même si on préfère mettre en avant notre côté aventurier et aventurière, car on trouve cela plus sexy ! Avoir des habitudes peut être très utile

Adapter son alimentation à la saison. Pourquoi c’est important ?

Manger de saison, est-ce une tendance « healthy » ? Dans cet article je vous explique pourquoi manger de saison n’est pas juste une tendance à la mode. Pourquoi on devrait tous manger des fruits et légumes de saison ? Car non, ce n’est pas juste une “mode” de manger des fruits et légumes de saisons. Ce

Retour en haut