fbpx
Je mange sainement pourtant je ne suis pas en bonne santé

Doit-on réduire notre état de santé à ce que l’on mange ?​

Je mange bien pourtant je ne suis pas en bonne santé. Voilà ce que j’entends souvent…

On connait tous quelqu’un qui mange hyper sainement est qui POURTANT n’est pas en bonne santé, est toujours fatigué, a des problèmes de poids QUAND MÊME, ne semble pas épanoui…

Comme si l’argument de l’alimentation comme vecteur de santé n’était pas valable.

Arrêtons de tout miser sur l’alimentation.

Et arrêtons aussi d’incriminer uniquement ce que l’on mange !

 

Il y a l'alimentation... et il y a tout le reste !

Nous sommes déterminés à 20% par notre génétique et à 80% par notre mode de vie (épigénétique).

Et le mode de vie se compose entre-autre de ce que nous mangeons.

Mais il y a tout le reste : vos habitudes et attitudes de vie, vos réactions, ce que vous faites, votre état d’esprit, votre environnement…

Alors si vous pensez avoir une bonne hygiène de vie parce que vous “mangez bien” et que vous n’êtes pas en forme, voici mon conseil :

0️⃣ Avant toute chose : demandez-vous si ce que vous faites vous est bénéfique.

  • Vous vous sentez mieux, moins bien… ?

  • Est-ce que cela vous donne de l’énergie ou vous en coûte ?

1️⃣ Revoyez votre alimentation :

  • …ainsi que ce qui constitue une alimentation favorable à votre bon fonctionnement, une alimentation que j’appelle une “alimentation vitalité” qui fait la part belle aux fruits et légumes.
  • Il manque peut-être quelque chose dans votre alimentation ou elle n’est pas adaptée pour le moment.
  • Il faudra également réparer le terrain pour favoriser l’assimilation et la régénération de l’organisme avec une alimentation adaptée.

2️⃣ Revoyez tout le reste !

  • Avez-vous des habitudes et attitudes de vie bonnes pour votre santé globale ?
  • Evoluez-vous dans un environnement favorable à votre épanouissement global ?

La santé s’appuie sur plusieurs piliers que j’ai regroupé en 3 catégories explorées en accompagnement.

Il y a l’alimentation ET il y a tout le reste.

Pensez global !

Adopter une hygiène de vie bonne pour soi...

Alors finalement, une « bonne hygiène de vie » pourrait se résumer à adopter 

  • une alimentation adaptée au bon fonctionnement de l’organisme
  • des pensées et attitudes favorables à la bonne santé 
  • un environnement propice et favorable à la vie et à notre bon développement…

Ce sont 3 piliers essentiels de la santé… pour une santé globale.  

Nous pouvons donc agir au quotidien et ce de façon concrète !

C’est bon pour la santé.

Suivez-moi sur les réseaux sociaux !

Je suis Pascale, Cultivatrice de Vitalité.
Je t’aide à retrouver la pêche… et à la garder !
Gagne en vitalité et goûte à une vie qui te ressemble.

Besoin d’être accompagné.e ? Retrouve les propositions d’accompagnement en santé globale ici

www.pascaleperez.life

#santéglobale
#healthylife
#modedevie
#coaching
#mindset
#hygiènedevie
#épigénétique
#alimentation
#healthyfood

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
A la une

Articles précédents

Récupérer ou gagner en vitalité n’est pas indispensable seulement quand vous êtes fatigués. Et comment recharger vos batteries ?

Nous avons tous besoin de refaire le plein de vitalité, d’énergie dans notre vie, même si… Même si vous n’êtes pas maladeMême si vous n’êtes pas fatigué•e 24/24hMême si vous aimez ce que vous faitesMême si vous vivez dans votre environnement de rêveMême si vous mangez « healthy »Même si vous êtes bien entouré•e. Pourtant je défends

Doit-on réduire notre état de santé à ce que l’on mange ?​

Je mange bien pourtant je ne suis pas en bonne santé. Voilà ce que j’entends souvent… On connait tous quelqu’un qui mange hyper sainement est qui POURTANT n’est pas en bonne santé, est toujours fatigué, a des problèmes de poids QUAND MÊME, ne semble pas épanoui… Comme si l’argument de l’alimentation comme vecteur de santé

L’impact insoupçonné des habitudes sur la santé

Savez-vous qu’il y a un intérêt majeur à avoir des habitudes ? Et non, avoir des habitudes et des repères n’est pas un “travers” de pantouflard•e ou de casanièr•e, même si on préfère mettre en avant notre côté aventurier et aventurière, car on trouve cela plus sexy ! Avoir des habitudes peut être très utile

Retour en haut