fbpx
J'en peux plus épuisement blog santé globale

« J’en peux plus ! » Fatigue intense, je n’arrive pas à récupérer… Que faire ?

Je n'arrive plus à récupérer... Qu'est-ce qui m'arrive ?

Vous aviez repris quelques “bonnes” habitudes qui vous faisaient du bien dans votre quotidien, grâce auxquelles vous arriviez à maintenir un bon niveau d’énergie pour tenir vos journées, vos projets et faire face à vos obligations. Alors hop, c’est (re)parti … à fond, la tête dans le guidon !

Et bim… nouveau coup de mou, surchauffe, à plat, agitation, dispersion, etc. Que s’est-il passé ?

Peut-être avez-vous tiré sur la corde ?

Peut-être avez-vous dépassé votre capacité adaptative ?

Peut-être avez-vous négligé les phases de repos et de récupération indispensables au fonctionnement de tout être vivant ?

Peut-être avez-vous fait l’impasse sur vos routines “healthy” par manque de temps, d’envie, d’élan ?

C’est souvent un mélange de tout cela…

Quoiqu’il en soit, vous faites face à une fatigue intense. Votre système nerveux est à plat.

Qu’est-ce que le corps vient vous dire ?

Beaucoup de personnes pensent que cela est dû à “un truc que j’ai mangé qui m’a mis à plat”, “à ce mauvais rhume que je me traine depuis Nöel”, “avec tous ces microbes qui circulent en ce moment”, “en même temps, c’est l’hiver et il fait froid” etc.

Dites-vous que quand vous êtes épuisés, RIEN ne passera : ni ce que vous mettrez dans votre assiette, ni les interactions sociales, ni le chaud, ni le froid, ni le vent, ni votre belle-mère, ni votre conjoint… Bref : RIEN. Vous serez réactif.ives à TOUT. Car vous êtes épuisé.es… vidé.es et plus en mesure de « gérer » quoique ce soit.

Vidé.es de vos RESSOURCES. Celles qui vous permettent de vous adapter.

Dans ces cas-là, comme dans tous les cas, vous focaliser sur les symptômes apparents c’est occulter ou s’éloigner de la source du “problème”.

Vous allez colmater ici (mal de tête), puis là (problèmes digestifs), ou là (éruption cutanée), en zappant l’origine, la cause : l’épuisement du système.

Surchauffe… J’en peux plus !

L’organisme crie alors son besoin… et son manque de vitalité pour se récupérer.

A ce stade, il est urgent de restaurer votre système nerveux !

A faire d'urgence :

✅ Mettre le système nerveux au repos (stop sur-sollicitation !) : le calme est requis (réduire bruits, lumière, interaction, etc).

✅ Réduire le temps passé sur les écrans (téléphone, ordinateur, TV) qui viennent exciter le système et favoriser la surchauffe. Coupez vos téléphones et la wifi ! Arrêtez l’usage des écouteurs avec et sans fil. C’est une vraie discipline, mais les ondes sont une vraie plaie pour les systèmes nerveux saturés.

✅ Remontrez-lui le chemin du calme, du repos grâce aux micro-siestes (durée 17 minutes). Ne dépassez pas ce timing au risque de rentrer dans un cycle du sommeil et dérégler celui-ci…

✅ Amenez du calme par tous les moyens : relaxation, méditation guidée (⚠️ pas toujours efficace quand vous êtes trop agité.e), lecture, respiration (cohérence cardiaque ou autre), balade, contact avec la nature, prendre l’air. Bougez !

✅ Et puis soulagez et bichonnez votre système digestif, vos intestins qui sont directement en lien avec la sphère cérébrale #deuxièmecerveau

Ce n’est qu’une fois que vous aurez récupéré, que vous pourrez (re)mettre en place toutes les habitudes et routines qui vous font du bien, celles favorables à votre bien-être, à votre santé. Et si vous n’en avez pas, c’est le moment d’en instaurer pour entretenir votre état de santé et sortir de l’épuisement !

Ce sera aussi le moment de faire un point sur ce qui vous épuise de façon générale (votre alimentation ? votre boulot ? votre relation ? votre lieu de vie ?). Mais pour cela il faut avoir de l’énergie…

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle…

Et il n’y a pas de solution miracle, ni pastille magique. Il faudra prendre en charge votre état d’épuisement (des ressources), en refaisant le plein (de ressources) et de vitalité

Alors la “mauvaise” nouvelle c’est qu’il VOUS appartient de mettre en place toutes les propositions ci-dessus.

Et la bonne nouvelle, c’est que vous avez le pouvoir sur votre mieux-être puisque c’est à VOUS de mettre tout cela en oeuvre !

Cela demandera de faire preuve de discipline pour mettre en place des choses douces pour vous-même quand vous êtes fatigué.es. C’est ce que j’appelle la discipline positive.

Cependant vous pourriez être surpris.e par votre capacité de récupération, tellement le corps est puissant…

Prenez-soin de vous, en profondeur.

Pascale Perez
Coach en santé globale & somatothérapeute

www.pascaleperez.life

Suivez-moi sur les réseaux sociaux !

PS : Si vous avez besoin d’aide dans votre démarche de mieux-être, dans votre transition alimentaire, pour renforcer votre organisme, ou gagner en vitalité pour devenir plus fort.e, faites un tour sur le site www.pascaleperez.life, et voyez comment je peux vous aider grâce au coaching en santé globale.

#santéglobale
#coachingsanté
#épuisement 
#fatigue
#jenpeuxplus
#systèmenerveux
#vitalité
#healthyfood
#healthylife
#transitionalimentaire
#questcequonmange
#cuisinevitalité

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
A la une

Articles précédents

Le lien, l’ingrédient bon pour la santé et vos projets

C’est le « truc » qui propulse ou plombe dans la vie… mais aussi au niveau de votre santé. Il est reconnu que c’est un élément décisif lors d’une convalescence pour l’espérance de vie pour votre humeur pour l’état du système nerveux, de l’anxiété, pour réguler le stress… pour votre bon développement Mais aussi pour : la

Récupérer ou gagner en vitalité n’est pas indispensable seulement quand vous êtes fatigués. Et comment recharger vos batteries ?

Nous avons tous besoin de refaire le plein de vitalité, d’énergie dans notre vie, même si… Même si vous n’êtes pas maladeMême si vous n’êtes pas fatigué•e 24/24hMême si vous aimez ce que vous faitesMême si vous vivez dans votre environnement de rêveMême si vous mangez « healthy »Même si vous êtes bien entouré•e. Pourtant je défends

Doit-on réduire notre état de santé à ce que l’on mange ?​

Je mange bien pourtant je ne suis pas en bonne santé. Voilà ce que j’entends souvent… On connait tous quelqu’un qui mange hyper sainement est qui POURTANT n’est pas en bonne santé, est toujours fatigué, a des problèmes de poids QUAND MÊME, ne semble pas épanoui… Comme si l’argument de l’alimentation comme vecteur de santé

Retour en haut